Les grandes tendances de la démographie des pharmaciens au 1er janvier 2021

Afin de mieux anticiper les évolutions des différents métiers de la pharmacie, l’Ordre national des pharmaciens publie, comme chaque année, un panorama démographique. 

demographie

 

Inscriptions au tableau de l’Ordre

Les tendances sont stables depuis 10 ans. Si une faible baisse du nombre de pharmaciens inscrits entre 2019 et 2020 est constatée (-0,5%), le nombre d’inscriptions a augmenté depuis 2010 (+0,8 %). 

Les pharmaciens des établissements de santé ou médicosociaux et des services d’incendie et de secours (section H), ainsi que les pharmaciens de l’industrie (section B), sont ceux qui ont enregistré les plus fortes hausses d’inscription ces dix dernières années (respectivement + 30,9% et + 19%). Les pharmaciens exerçant en outre-mer (section E) ont également été plus nombreux à s’inscrire sur la même période (+18,7 % en 10 ans) en raison de la forte augmentation des pharmaciens en établissements de santé dans ces territoires. La section G quant à elle, connaît des difficultés à se renouveler ainsi que l'indique la diminution de 13% des inscriptions en 10 ans.

Répartition des pharmaciens par section

repartition-section

 

Âge et renouvellement de la profession

L’âge moyen des pharmaciens est de 46,8 ans en 2020. La moyenne d’âge des pharmaciens inscrits à l’Ordre progresse lentement (+1,3 % an en 10 ans). Alors que seuls 10,5 % des pharmaciens avaient 60 ans ou plus en 2010, ils sont 18,4 % en 2020. L’évolution de l’âge de départ à la retraite explique en partie cette évolution. Pour autant, le nombre de pharmaciens de moins de 35 ans augmente (21% des pharmaciens inscrits à l’Ordre), confirmant le renouvellement de la profession.

 

Répartition homme/femme

La population des pharmaciens est toujours majoritairement féminine (68 % en 2020). La féminisation de la profession (+4,3% en 10 ans) est liée à la présence plus importante des femmes parmi les étudiants en pharmacie. Les femmes représentent plus de 50 % des effectifs de chacune des filières pharmaceutiques, allant de 55 % en sections A et C, à plus de 70 % en section H et D.

 

Maillage territorial

La profession poursuit sa restructuration, en ayant de plus en plus recours aux regroupements, notamment pour les officines et les laboratoires de biologie médicale ainsi que pour les établissements de santé. La réorganisation du réseau officinal s’accélère à l’appui des évolutions réglementaires intervenues ces dernières années (SPFPL, SEL, ordonnance sur le maillage territorial). Aussi, au cours de l’année 2020, 196 officines ont fermé, un nombre cependant moins élevé qu’en 2019 (219). 45 % de ces fermetures sont dues à des regroupements ou cessions.

Malgré l'existence de territoires fragiles, le maillage pharmaceutique reste efficace sur l'ensemble du territoire. En moyenne, la distance à la pharmacie la plus proche pour l’ensemble des communes françaises est de 3,8 kilomètres. On recense en moyenne 31 officines, 7,3 laboratoires de biologie médicale et 3,6 pharmacies à usage intérieur pour 100 000 habitants. Ces indicateurs traduisent ainsi un accès homogène aux soins, objectif prioritaire de la mission de santé publique des pharmaciens.

 

Mobilité des diplômés

Concernant la mobilité des diplômés, près d’un tiers des nouveaux inscrits exercent hors de leur région d’origine.

Le nombre de pharmaciens français ayant obtenu leur diplôme à l’étranger est en progression (+ 6,9 % entre 2019 et 2020), 82% exerçant en officine.

 

Le CNOP publie chaque année un panorama de la démographie professionnelle des pharmaciens à partir de certaines données brutes issues du Tableau de l'Ordre permettant de caractériser la population des pharmaciens, leur mode d'exercice et l'évolution de la profession.   Les données concernées sont traitées de façon anonyme par un prestataire spécialisé retenu par l’Ordre et ne permettent en aucun cas de vous identifier.

Aucune donnée issue du Tableau et analysée par ce prestataire ne présente le caractère de données à caractère personnel au sens du Règlement européen général sur la protection des données du 27 avril 2016 (RGPD).

Les droits qui vous sont reconnus par le RGPD et la loi Informatique et Libertés modifiée ne peuvent s'exercer en l'espèce qu'à l'égard des données personnelles du Tableau de l'Ordre dont sont issues les données brutes précitées.

Date de mise à jour : 27/07/2021