Covid-19

> Consultez la foire aux questions - Pharmaciens d'officine ICI

> Consultez la foire aux questions - Pharmaciens de PUI ICI

> Consultez la foire aux questions - Pharmaciens de l'industrie ICI

> Consultez la foire aux questions - Pharmaciens biologistes médicaux ICI

> Consultez la foire aux questions - Pharmaciens de la distribution en gros ICI

Information mise à jour le 30/03/2020 : 

 

 

Stade 3 - Conseils pratiques à destination des pharmaciens : 

Consultez la FAQ officine  pour d’autres informations sur la conduite à tenir avec les patients et la gestion du personnel

Consultez également les FAQ officine , PUI , industrie , biologie , distribution en gros , pour les questions pratiques relatives à l'approvisionnement, la distribution et l’utilisation des masques, spécifiques à chaque métier ou contexte d’exercice.

Pour la distribution de masques en ville, consultez la stratégie  de distribution des masques aux professionnels de santé prioritaires. 

Le décret n° 2020-360 du 28 mars 2020, paru au JORF du 29 mars, instaure des règles dérogatoires en matière de dispensation de médicaments. Ces mesures sont applicables immédiatement et jusqu'au 15 avril 2020.

1. DISPENSATION DE SPECIALITES PHARMACEUTIQUES INJECTABLES A BASE DE PARACETAMOL EN PHARMACIE A USAGE INTERIEUR

  • Dispensation au public par les pharmacies à usage intérieur autorisées à délivrer des médicaments au public
  • Sur présentation d'une ordonnance émanant de tout médecin portant la mention "PRESCRIPTION DANS LE CADRE DU COVID-19" pour permettre la prise en charge de la fièvre et de la douleur des patients atteints ou susceptibles d'être atteints par le virus SARSCoV-2 dont l'état clinique le justifie 
  • Le pharmacien appose sur l'ordonnance le timbre de la pharmacie et la date de délivrance ainsi que le nombre d'unités communes de dispensation délivrées
  • Facturation à l'assurance maladie de la spécialité au prix d'achat de la spécialité par l'établissement de santé (suppression franchise pour l'assuré)
  • Pour les PUI dans les EHPAD : approvisionnement auprès de l'établissement qui en assure l'exploitation ou auprès d'une PUI d'un établissement de santé

2. DISPENSATION DE RIVOTRIL® INJECTABLE EN OFFICINE 

  • Dispensation en pharmacie d'officine
  • Sur présentation d'une ordonnance portant la mention "PRESCRIPTION HORS AMM DANS LE CADRE DU COVID-19" pour permettre la prise en charge des patients atteints ou susceptibles d'être atteints par le virus SARS-CoV-2 dont l'état clinique le justifie
  • Prise en charge par l'assurance maladie (suppression franchise pour l'assuré) 

Le médecin se conforme aux protocoles exceptionnels et transitoires relatifs, d'une part, à la prise en charge de la dyspnée et, d'autre part, à la prise en charge palliative de la détresse Page 2 / 2 - FAX v.1.3.2 respiratoire, établis par la société française d'accompagnement et de soins palliatifs et mis en ligne sur son site.

Source : Décret n° 2020-360 du 28 mars 2020 complétant le décret n° 2020-293 du 23 mars 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de covid-19 dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire

En savoir plus : Recommandations de la Société Française d'Accompagnement et de Soins Palliatifs  

Consultez les Foires aux Questions publiées sur site Internet de l'Ordre des pharmaciens

3. LETTRE DU MINISTRE DES SOLIDARITES ET DE LA SANTE AUX PROFESSIONNELS DE SANTE LIBERAUX

Consultez la lettre d'Olivier VERAN, ministre des Solidarités et de la Santé, à destination des professionnels de santé libéraux engagés contre l'épidémie COVID-19.

Un arrêté du 14 mars 2020 autorise les pharmaciens d’officine à étendre le renouvellement d’une ordonnance expirée dans le cadre d’un traitement chronique. Un arrêté du 19 mars 2020 élargit le dispositif aux pharmacies à usage intérieur et, concernant l’officine, le champ d’application des médicaments et produits (hypnotiques, anxiolytiques, traitements de substitution aux opiacés, certains produits de la LPP). Un arrêté du 23 mars 2020 introduit une nouvelle extension du dispositif aux médicaments stupéfiants et assimilés sous certaines conditions.

Pour en savoir plus : 

Pharmaciens d’officine et de PUI : 

Un arrêté  paru au Journal Officiel  du 7 mars 2020 permet aux pharmaciens d'officine et hospitaliers de préparer eux-mêmes des solutions hydro-alcooliques, conformément aux recommandations de l'OMS, en cas de rupture de leur approvisionnement. 

Un arrêté du 23 mars 2020 propose une nouvelle formule qu’ils peuvent utiliser, et étend les sources d’approvisionnement pour certaines matières premières. 

Pharmaciens industriels : 

L’arrêté du 13 mars 2020 autorise les établissements pharmaceutiques de fabrication de médicaments à usage humain à réaliser des solutions hydro-alcooliques. Un arrêté du 20 mars 2020   modifiant ce premier arrêté met à disposition une quatrième formule et élargit le champ des matières premières.

Consultez la FAQ officine  ou PUI  pour toutes les questions pratiques relatives aux gels et aux solutions hydro-alcooliques. 

Consultez la FAQ industrie  pour les questions spécifiques à la préparation des SHA par les industries de santé. 

La Direction Centrale de la Police Judiciaire a constaté de nombreuses escroqueries visant notamment des pharmacies sous le prétexte de la crise sanitaire du Covid-19. En effet, des groupes criminels organisés ont profité du début de la crise pour usurper l’identité de sociétés produisant ou distribuant des masques de protection et du gel hydro-alcoolique et cibler de nombreuses pharmacies afin de les inciter à effectuer des commandes et des paiements sur des comptes bancaires français ou étrangers.

Selon INTERPOL, plus de 2.000 bannières publicitaires en lien avec le Covid-19 ont été recensées sur Internet, proposant principalement des masques et des gels hydro-alcooliques contrefaits et/ou de mauvaise qualité.

En cette période de confinement et de télétravail, les entreprises, n’ayant pas l’habitude d’appliquer le travail à distance, sont rendues vulnérables aux éventuelles fraudes. En effet, les process habituels mis en place au sein des sociétés pour lutter contre les fraudes financières, dont celle au changement de relevé d’identité bancaire, se trouvent désorganisés. Les fraudeurs peuvent profiter de cette situation de crise sanitaire pour s’immiscer dans les chaînes de paiement des entreprises et percevoir des virements à leur insu.

Manière d'opérer  :

Le ou les auteurs usurpent l'identité de sociétés produisant ou distribuant masques ou gel. Ils contactent les pharmacies afin de leur proposer de passer une commande. Ils profitent de cette période engendrant troubles et stress pour manipuler leur interlocuteur. Les paiements sont effectués sur des comptes bancaires français ou étrangers. Bien sûr, les clients ne sont jamais livrés.

Quelques conseils pour se prémunir de ces escroqueries  :

  • ne répondez pas directement aux sollicitations, contactez votre fournisseur par le biais habituel ;
  • vérifiez l'identité de la personne (morale ou physique) qui se présente à vous ;

En cas de sollicitation malveillante  :

  • procédez à un signalement sur la plateforme PHAROS
  • contactez la société usurpée afin de les informer.

L’Ordre appelle les pharmaciens à la vigilance en cette période délicate, en matière de référencement.Il est rappelé également que depuis le 4 mars 2020, les stocks de masques de protection respiratoire de type FFP2 ont été réquisitionné par le gouvernement : il est donc impossible de s'en approvisionner et leur vente est à l'heure actuelle interdite en officine.

Si vous êtes victimes :

  • contactez votre banque afin de lui demander de bloquer le virement ;
  • présentez vous au commissariat de police ou à la brigade de gendarmerie dont vous dépendez pour déposer plainte. Vous pouvez également prendre rendez-vous via le système de pré-plainte en ligne

L’Ordre appelle les pharmaciens à la vigilance en cette période délicate, en matière de référencement.Il est rappelé également que depuis le 4 mars 2020, les stocks de masques de protection respiratoire de type FFP2 ont été réquisitionné par le gouvernement : il est donc impossible de s'en approvisionner et leur vente est à l'heure actuelle interdite en officine.

> Le ministère des Solidarités et de la Santé met à disposition des informations et des documents utiles mis à jour régulièrement sur son site , notamment à destination des professionnels de santé  et des voyageurs , ainsi qu’une foire aux questions .

> Consultez les DGS-Urgent  et s'inscrire à la liste de diffusion 

Guide méthodologique destiné à l’ensemble des professionnels de santé

> Point sur la situation épidémiologique internationale sur le site de Santé Publique France 

> Plateforme téléphonique obtenir des informations sur le Covid-19 et des conseils si vous avez voyagé dans une zone où circule le virus ou côtoyé des personnes qui y ont circulé : 0800 130 000 (appel gratuit depuis un poste fixe en France, 7 jours sur 7, 24 heures sur 24)

> Outils de prévention destinés aux professionnels de santé et au grand public sur le site de Santé Publique France 

> Retrouvez sur le site du Cespharm  les affiches et les vidéos sur le coronavirus, disponibles au téléchargement

> Recommandations spécifiques aux biologistes médicaux :

Recommandations  de la mission nationale de coordination opérationnelle risque épidémique et biologique (COREB)

> Avis du Haut Conseil de la Santé Publique

Recommandations et vidéos pédagogiques  mises à disposition par la société française d’hygiène hospitalière

D.20.6124 - Directive d'application du décret de réquisition des produits de santé nécessaires dans le cadre de la lutte contre le virus Covid 19

Recommandations de l’Académie nationale de Pharmacie  sur l’observance des traitements immunosuppresseurs dans le cadre de l’épidémie de COVID-19

> Arbre décisionnel  simplifié pour la prise en charge d’un patient COVID-19 en ville (Ministère des Solidarités et de la Santé)

Date de mise à jour : 30/03/2020