Retour à la liste des actualités

Opération PANGEA X : saisie record de produits illégaux

03/10/2017

Opération PANGEA X 2017

Plus de 433 000 produits de santé illicites et 1,4 tonne de produits de santé en vrac ont été saisis en France dans le cadre de l’opération PANGEA X.

L’opération internationale PANGEA vise à lutter contre les réseaux de vente illicite de médicaments et produits de santé sur Internet. Sa dixième édition s’est déroulée du 12 au 19 septembre 2017 dans une centaine de pays et a donné lieu à un grand nombre d’arrestations et de constatations dans le monde entier, ainsi qu’à la saisie de milliers de médicaments potentiellement dangereux.

En France, l’opération a permis la saisie de plus de 433 000 produits de santé illicites et de 1,4 tonne de produits de santé en vrac.

Plus de 70 % des produits saisis proviennent d’Asie (principalement d’Inde et de Singapour).

La majorité est constituée de médicaments dépourvus d’autorisation de mise sur le marché, de médicaments détournés de leur usage et utilisés comme stupéfiants, de produits dopants (stéroïdes, hormones de croissance, etc.), de crèmes éclaircissantes pour la peau, ainsi que de principes actifs pharmaceutiques en vrac.

Au total, 185 sites Internet illégaux de vente de faux médicaments ont été identifiés. 

Parmi les médicaments illicites, l’opération s’est axée sur le fentanyl et ses dérivés en raison d’un contexte international de recrudescence du trafic et de la consommation récréative de fentanyloïdes. En France, 16 nouveaux dérivés du fentanyl ont été inscrits le 8 septembre 2017 sur la liste des stupéfiants. La réglementation applicable aux stupéfiants permet en effet aux autorités de lutter plus efficacement contre leur trafic.

Comme le souligne l’ANSM dans son communiqué de presse annonçant les résultats de l’opération PANGEA X, seul le circuit des pharmacies d’officine et de leurs sites autorisés à la vente en ligne de médicaments, régulièrement contrôlé par les autorités sanitaires, apporte des garanties sur la qualité, l’efficacité et la sécurité des médicaments achetés.

 Rappelons qu’en France, seuls les médicaments non soumis à prescription obligatoire peuvent être commercialisés en ligne. 

L’Ordre national des pharmaciens met en ligne une liste  des sites Internet des officines de pharmacie autorisés par les agences régionales de santé (article R. 5125-74 du code de la santé publique) à la vente en ligne de médicaments.

Depuis le 1er juillet 2015, les sites de vente en ligne autorisés doivent afficher, sur chaque page du site qui a trait au commerce électronique de médicaments, le logo commun à tous les Etats membres de l’Union européenne. 

Une opération menée par les autorités internationales

PANGEA est coordonnée par Interpol, l’Organisation mondiale des douanes (OMD), le Permanent Forum on International Pharmaceutical Crime (PFIPC), le Head of Medecine Agencies Working Group of Enforcement Officers (HMA/WGEO) et appuyée par les industriels du médicament.

 

Pour en savoir plus :

Le rôle de l’Ordre dans la lutte contre les médicaments falsifiés.

Communiqué de presse de l’ANSM, de l’OCLAESP et de la douane – 26/09/2017  

 

Retour à la liste des actualités