Covid-19 : informations des dernières 24 heures

24/03/2020

Covid-19 : informations des dernières 24 heures

Plusieurs mesures relatives à l’action des pharmaciens dans la lutte contre l’épidémie de Covid-19 sont parues au Journal Officiel de ce jour. Par ailleurs, il est recommandé de ne pas recommander de TROD angine en période épidémique. Enfin, l’Ordre et les syndicats de l’officine mettent à disposition des pharmaciens d’officine un document conseils pratiques actualisé. Le point sur l’ensemble.

1. Renouvellement exceptionnel de traitement chronique

L’arrêté du 23 mars 2020 , à effet immédiat, paru ce jour, consolide et complète les modalités de renouvellement exceptionnel de traitement chronique.

1.1 Changement de la date possible de renouvellement des traitements qui passe du 31 mai au 15 avril

1.2 Extension du dispositif pour les pharmacies d'officine et les pharmacies à usage intérieur (PUI) aux médicaments stupéfiants et assimilés sous certaines conditions

Lorsque la durée de validité de la dernière ordonnance est expirée, les pharmacies d'officine et les PUI ayant préalablement dispensé des médicaments stupéfiants ou relevant du régime des stupéfiants au patient, peuvent, avec l'accord écrit du prescripteur, dispenser, dans le cadre de la posologie et des modalités de fractionnement initialement définies par le prescripteur, un nombre de boîte par ligne d'ordonnance garantissant la poursuite du traitement.

 Par dérogation à l'article R. 5132-5 du CSP, le prescripteur peut assortir son accord écrit d'une nouvelle prescription répondant aux exigences figurant aux articles R. 5132-3 et R. 5132-29 du CSP, s'il estime nécessaire une adaptation de la posologie.

La délivrance ne peut être assurée pour une période maximale de 28 jours. Elle est renouvelable jusqu'au 31 mai 2020. Le pharmacien appose sur l'ordonnance le timbre de l'officine et la date de délivrance.

 Les médicaments délivrés en application des dispositions du présent article sont pris en charge par les organismes d'assurance maladie, dans les conditions du droit commun, sous réserve que ces médicaments soient inscrits sur la liste des spécialités remboursables prévue aux premier et deuxième alinéas de l'article L. 162-17 du code de la sécurité sociale .

1.3 Possibilité de délivrance de médicaments hospitaliers par les pharmaciens d’officine / implication du grossiste-répartiteur

Lorsqu'un patient est dans l'impossibilité de se déplacer dans les locaux de la pharmacie à usage intérieur pour se procurer un médicament dispensé en application du 1° de l'article L. 5126-6, il prend l'attache de la pharmacie d'officine proche de son domicile de son choix. Cette dernière transmet par voie dématérialisée une copie de l'ordonnance à la pharmacie à usage intérieur qui a procédé au dernier renouvellement du médicament. La pharmacie à usage intérieur procède à la dispensation et à la facturation à l'assurance maladie du médicament. Elle prépare le traitement du patient dans un emballage qui garantit la confidentialité du traitement, la bonne conservation du médicament et la sécurité du transport, avant de le confier à un grossiste répartiteur en capacité d'assurer, dans les meilleurs délais, la livraison du médicament à la pharmacie d'officine désigné. Le pharmacien d'officine délivre le médicament sur présentation de l'ordonnance. Il appose sur l'ordonnance le timbre de l'officine et la date de délivrance. Une copie de l'ordonnance timbrée et datée est adressée en retour à la pharmacie à usage intérieur.

1.4 Extension du dispositif aux médicaments avec ATU

Ces dispositions s'appliquent aux pharmacies à usage intérieur mentionnées à l'article L. 5126-1 lorsqu'elles délivrent les spécialités pharmaceutiques qui font l'objet d'une autorisation temporaire d'utilisation mentionnée à l'article L. 5121-12 ou qui bénéficient des dispositions de l'article L. 162-16-5-2 du code de la sécurité sociale.

En savoir plus : Article 4 de l’arrêté du 23 mars 2020

 

2. Préparation de solutions hydro-alcooliques par les pharmaciens d’officine et pharmacie à usage intérieur

Ce même arrêté ajoute une nouvelle formule que peuvent utiliser les pharmaciens d’officine et de PUI pour produire des solutions hydro-alcooliques, et étend les sources d’approvisionnement pour certaines matières premières. Les formules, à base d’éthanol ou d’isopropanol, figurent en annexes de l’arrêté, ainsi que les modalités de production, d’étiquetage, de conservation et de libération des lots. 

Cette possibilité pour les pharmaciens d’officine et de PUI de produire des solutions hydro-alcooliques est désormais limitée au 15 avril 2020 (31 mai 2020 auparavant). 

Pour en savoir plus : lien vers l’arrêté

 

3. [DGS-urgent] 2020-REC-17 : Information sur les TROD angine en pharmacie d’officine

Il est recommandé en période épidémique du Coronavirus de ne pas effectuer de TROD angine.

En savoir plus : consulter le DGS-Urgent

 

4. Mise à jour du document « Conseils pratiques aux pharmaciens »

En l’absence des recommandations officielles, l’Ordre, en collaboration avec les deux syndicats de pharmaciens d’officine, l’USPO et la FSPF, ont élaboré la semaine dernière un document de conseils pratiques aux pharmaciens (accueil des patients, tenue des officines, nettoyages, recommandations).

Ce document a été actualisé ce jour et complété une partie « protection de vos proches ».

Télécharger le document

 

Plus d'informations sur le Covid-19 : consulter les foires aux questions par métier mises à disposition des pharmaciens sur le site de l'Ordre et régulièrement actualisées

Retour à la liste des actualités